Les bonnes pratiques

Les bonnes pratiques sélectionnées et présentées ici illustrent et valident les facteurs de succès qui fondent les recommandations du modèle PROFINT. Quel que soit le pays européen dans lequel elles se sont développées, elles sont toutes ancrées sur un territoire, à travers un maillage pertinent et une articulation efficace de partenaires publics, privés et associatifs. 

DES APPROCHES D'ACCOMPAGNEMENT GLOBAL

Le SAVI (Pas de Calais - France)​

Ce centre d’hébergement pluridisciplinaire dispose d’appartements dans différentes communes du département, qui accueillent depuis plusieurs années des jeunes issus d’un parcours migratoire. Une équipe pluridisciplinaire les accompagne vers l’autonomie en disposant de compétences variées : travailleurs sociaux, psychologues, professeurs de français, avocats formés aux droits des étrangers, conseillers en économie sociale et familiale (gestion de la vie quotidienne), spécialistes de l’apprentissage et de l’intégration professionnelle. L’accès aux activités culturelles et sportives est aussi considéré comme un facteur important d’intégration. Voir pages 30-31 dans le Guide européen sur les pratiques de protection et d’inclusion des Mineurs Non Accompagnés dans l’Union Européenne.

Integrationshaus (Vienne - Autriche)​

Ce centre propose un ensemble complet de services aux migrants et réfugiés. Le projet JAWA NEXT organise chaque année, depuis 11 ans, pour une trentaine de jeunes réfugiés, des modules éducatifs, des stages et du coaching ainsi qu’un encadrement multilingue sur les questions psychologiques, juridiques, emploi, logement, école, socioculturelles, etc. Jusqu’à  80% des jeunes accompagnés obtiennent un emploi en apprentissage à l’issue du projet. Voir pages 8-9 dans le Guide européen sur les pratiques de protection et d’inclusion des Mineurs Non Accompagnés dans l’Union Européenne.

Le projet CORE (Vienne - Autriche)​

CORE, projet mené dans le cadre de l’initiative européenne « Urban Innovative Actions », vise à créer un lieu dédié aux migrants, en y  instaurant de nouvelles formes de coopération entre un grand nombre de parties prenantes et de compétences pour accompagner leur intégration de façon efficace.


Accueillir ensemble (Trevise - Italie)

Accueillir ensemble (Insieme nell’accoglienza) appréhende l’accompagnement des migrants de façon globale  par le biais d’un protocole qui articule les rôles et la collaboration de tous les organismes publics, privés et associatifs concernés par l’intégration des migrants dans la Province de Trévise. C’est une bonne pratique figurant sur la liste des bonnes pratiques (n°13) de la plateforme « Language for Work ».

Le projet CURANT (Anvers - Belgique)

Le projet  CURANT consiste à mettre en place 75 unités de cohabitation grâce à l’achat, la rénovation et la location privée dans la ville d’Anvers. Dans ces unités, au moins 75 et au maximum 135 jeunes réfugiés non accompagnés cohabitent avec des jeunes flamands pendant au moins 1 an. Le colocataire aide le réfugié sur différentes questions, comme chercher un emploi, construire un réseau, apprendre le néerlandais.

Le projet Curing the Limbo (Athène - Grèce)

Ce projet offre à de jeunes réfugiés des logements disponibles (incitations financières aux propriétaires) qui en retour travaillent pour le bien public et participent à des activités citoyennes qui améliorent la qualité de vie dans les quartiers athéniens. Les bénéficiaires reçoivent une formation en cours d’emploi, qui est adaptée à leurs besoins et comprend l’apprentissage des langues, un soutien psychosocial, des compétences sociales et générales de base.

ARTICULATION ET RENFORCEMENT DES PROCESSUS D'APPRENTISSAGE

Le projet CINQ ÉTOILES (Vienne - Autriche)

Ce projet offre à des demandeurs d’asile ou réfugiés statutaires de 15 à 25 ans quelques semaines d’orientation sur les métiers de restauration, cuisine, boulangerie pâtisserie. Elles sont suivies de 6 à 10 mois de cours intensifs dispensés en allemand, axés sur la terminologie de l’art culinaire, l’orientation professionnelle et la qualification professionnelle. Voir pages 32-34 dans le Guide européen sur les pratiques de protection et d’inclusion des Mineurs Non Accompagnés dans l’Union Européenne.

Le Conway Education Centre (Belfast - Irlande)

Ce centre de Belfast a développé un programme innovant de 14 semaines pour les réfugiés, combinant l’apprentissage de l’anglais avec le développement et la mise à jour des compétences pratiques des réfugiés dans les domaines où il y a une pénurie de compétences locales, telles que la plomberie, les travaux d’électricité, la construction, etc.

Le projet 5 TERRE (Italie)

C’est une formation linguistique intégrée dans l’expérience de travail et de formation professionnelle, les jeunes stagiaires apprenant la terminologie technique liée à l’agriculture et à l’ingénierie rurale traditionnelle tout en travaillant sur le terrain. Cette bonne pratique est détaillée pages 23-32 du rapport de recherche du projet européen Linguaplus.

Le projet Talents hôteliers (Göteborg - Suède)

Ce projet a été mis en place par l’entreprise de formation privée suédoise Cuben en partenariat avec un groupe de grands hôtels de Göteborg et l’agence locale pour l’emploi. Le projet à consisté à mettre et accompagner de jeunes migrants sur une «voie rapide» vers l’emploi, en combinant une formation linguistique professionnelle intensive et un stage dans des hôtels (système dual). Le modèle a ensuite été «diffusé» dans le cadre du projet européen TALENTS à Oslo (Norvège) et à Stuttgart (Allemagne). 

IDENTIFIER, ASSOCIER, FORMER LES BÉNÉVOLES

Interface Vienna (Autriche)

Cette structure qui dépend de la municipalité, recrute et intermédie des volontaires nationaux ou des migrants pour tutorer des primo-arrivants dans différents contextes de formation et dispositifs d’accompagnement. Elle a aussi monté un projet pour organiser et accompagner un grand nombre d’employés de l’entreprise Bosch à devenir mentors de migrants et réfugiés. Ces initiatives sont décrites pages 31-32, dans le rapport EPALE 2016 « Sustainable adult education in relation to immigration and asylum ».

Support Group Network (Suède)

Cette ONG démontre que  les organisations de migrants ou que des migrantsdéjà bien intégrés dans le pays d’accueil et sur un territoire peuvent être des partenaires pertinents et efficaces de l’accompagnement à l’intégration de nouveaux arrivants. Double Cup est une de ses initiatives, qui consiste à mettre  en contact des réfugiés et migrants avec des mentors volontaires autour d’une tasse de café dans les locaux d’entreprises.